L'Observatoire dans les médias

Tout sur le fameux 1%

Rudy Le Cours
La Presse

Depuis le mouvement populaire Occupy, le 1 % le plus riche de la population est scruté à la loupe.

Quelques mesures timides à leur endroit pour étouffer la grogne populaire ont même été prises par les gouvernements. La plus répandue est la réintroduction d’un nouveau palier d’imposition pour les hauts revenus, qui reste encore loin des taux d’imposition des années 80.

En 2013, il fallait avoir un revenu total de 194 600 $ pour appartenir au 1 % le plus riche au Québec. On dénombrait 68 166 personnes dans cette cohorte formée d’hommes à 79,7 %, précise Nicolas Zorn, dans son remarquable essai Le 1 % le plus riche – L’exception québécoise. Il nous rappelle aussi qu’un PDG gagnait 40 fois plus que le salarié moyen en 1930, mais 367 fois plus en 2006.

Voir l'article complet

Retour à la liste des nouvelles